Actions sur le document
  • Imprimer

Encore plus de mots

■ Agnosticisme 05/06/2016

Doctrine selon laquelle ce qui dépasse l’expérience ne peut être connu avec certitude par la raison ; il est donc impossible d’affirmer aussi bien l’existence que l’inexistence de Dieu.

■ Alléluia 24/04/2016

Acclamation déjà employée par la liturgie juive et reprise dans toutes les liturgies chrétiennes comme expression de joie et de louange.

Elle est particulièrement utilisée au Temps pascal et précède, dans la liturgie romaine, la proclamation de l’Évangile.

■ Ambon 24/04/2016

Podium ou pupitre surélevé, placé à l’entrée du choeur d’une église.

De l’ambon est proclamée la Parole de Dieu. Il est aussi utilisé pour la prédication.

Assomption 16/04/2018

du latin ascendere ; monter, s’élever
« L’Ascension du Seigneur », célèbre l’entrée du Christ dans la gloire de Dieu, c’est-à-dire la fin de sa présence visible sur terre ; elle préfigure notre vie dans l’Éternité. Son départ symbolise un nouveau mode de présence, à la fois tout intérieure, universelle et hors du temps, car le Christ reste présent dans les sacrements et tout particulièrement celui de l’Eucharistie.

Croire que le Christ ressuscité est entré dans la gloire est un acte de foi.

■ Assomption 14/07/2016

Elévation de la Sainte Vierge au ciel après sa mort (la dormition et l’assomption de la Vierge). L’Église célèbre cette fête le 15 août.

C’est le 1er novembre 1950 que le Pape Pie XII affirmait la foi de l’Église en l’Assomption de la Vierge Marie par une définition dogmatique. Il écrivait notamment : « …Nous affirmons, nous déclarons et nous définissons comme un dogme divinement révélé que l’Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours Vierge, après avoir achevé le cours de sa vie terrestre, a été élevée en corps et en âme à la gloire céleste. » Cette fête est aujourd’hui, en France, l’une des quatre fêtes catholiques légalement chômées (avec Noël le 25 décembre, l’Ascension et la Toussaint le 1er novembre). La Vierge Marie, depuis 1638, sous le règne de Louis XIII, est la Patronne de la France (Sainte Jeanne d’Arc étant la patronne secondaire), ce patronage a été confirmé par le Pape Pie XI (2 mars 1922).

■ Athée 24/04/2016

Personne qui n’a pas de croyance religieuse, qui adhère à un système selon lequel la non existence de Dieu est une affirmation faisant appel à l’expérience et / ou à la raison.

■ Avent 24/04/2016

Temps liturgique précédant la fête de Noël. Quatre dimanches de l’Avent. Ce temps de préparation à la célébration de la naissance de Jésus est marqué par la symbolique de l’attente et du désir. Une tradition de l’Avent utilise la symbolique des bougies au long des quatre dimanches. Premier dimanche la bougie symbolise le pardon à Adam et Eve, Deuxième dimanche la bougie symbolise la foi des Patriarches, en la Terre Promise. Troisième dimanche la bougie symbolise la joie de David, célébrant l’Alliance avec Dieu. Quatrième dimanche la bougie symbolise l’enseignement des Prophètes, annonçant un règne de paix et de justice. Avent : début de l’année liturgique.

■ Baptême 24/04/2016

Rite par lequel est réalisé l’adhésion au Christ.
Il fait entrer le baptisé dans le mystère de Pâques " mort et résurrection de Jésus-Christ ".
C’est en Lui que tout baptisé dans l’eau et dans l’Esprit est immergé pour renaître à la vie nouvelle.
Ce rite fait entrer le nouveau baptisé dans la communauté de l’Église...

■ Basilique 24/04/2016

Nom donné dans l’antiquité aux églises qui, à la différence des simples maisons transformées en lieux de culte, étaient construites sur le plan des basiliques civiles de l’Empire romain : un rectangle terminé par une ou plusieurs absides. Titre conféré par le pape à certains sanctuaires (ex. Montmartre, Lisieux).

■ Blasphème 24/04/2016

du grec blapein, « léser, nuire » et pheme « réputation ».
Le blasphème consiste à proférer contre Dieu, intérieurement ou extérieurement, des paroles de haine, de reproche, de défi, à dire du mal de Dieu, à manquer de respect envers Lui dans ses propos, à abuser du nom de Dieu pour couvrir des pratiques criminelles, réduire des peuples en servitude, torturer ou mettre à mort. Le blasphème s’oppose directement au deuxième commandement (Catéchisme de l'Église Catholique 2148).

Son interdiction s’étend aux paroles contre l’Église du Christ, les saints, les choses sacrées. Le blasphème est en soi un péché grave (CIC, canon. 1369).
Le blasphème contre le Saint Esprit est le refus délibéré d’accueillir la miséricorde de Dieu par le repentir (CEC 1864).

■ Carême 24/04/2016

du latin quadragesima [dies] "le quarantième [jour]" avant Pâques, quarante, ce temps durant quarante jours.
Le Carême est un temps de pénitence et de conversion, qui s’ouvre avec le mercredi des Cendres et culmine dans la semaine qui précède Pâques, la Semaine Sainte. Celle-ci commence avec le dimanche des Rameaux (célébration de l’entrée solennelle du Christ à Jérusalem) et inclut le Jeudi Saint (célébration de l’institution de l’eucharistie par le Christ), le Vendredi Saint (célébration de la Passion du Christ et de sa mort sur la croix) et s’achève avec la Veillée Pascale, pendant la nuit du Samedi Saint au Dimanche de Pâques (jour par excellence du baptême et de l’eucharistie).

■ Catéchisme / Catéchèse 30/08/2016

Enseignement des principes de la foi. Elle repose sur le contenu de l’Ecriture, l’enseignement du Christ et la tradition ecclésiale. Elle est indissociable de la célébration liturgique

■ Catéchisme de l’Église catholique 30/08/2016

Un synode des évêques convoqué par le pape Jean Paul II pour réfléchir sur les conséquences du Concile demanda que soit rédigé un catéchisme de toute la doctrine catholique tant sur la foi que sur la morale, qui serait comme un texte de référence pour les catéchismes qui sont composés dans les divers pays.

■ Catéchiste 30/08/2016

En langage habituel, personne qui éduque et instruit les enfants à la connaissance de la Révélation et de la Foi chrétienne.

■ Communion 05/06/2016

Union des personnes qui professent une même foi (notamment chrétienne).

La communion désigne la réception du Corps et du Sang du Christ conformément à sa demande "Prenez et mangez". Ainsi s’établit une union intime des fidèles.

■ Diacre 30/04/2016

Chrétien ayant reçu par l’imposition des mains de l’évêque, l’ordination sacramentelle du diaconat. Certains sont ordonnés en vue du presbytérat, d’autres le sont d’une manière permanente

■ Diacre permanent 30/04/2016

Chrétien ayant reçu par l’imposition des mains de l’évêque, l’ordination sacramentelle du diaconat. Cette très ancienne forme d’engagement au service de l’Eglise, coopérant dès l’origine au ministère apostolique de l’évêque (Evêque, prêtre, diacre) a été restaurée sous sa forme permanente par le Concile Vatican II. Au service de l’Eglise locale (c’est l’étymologie du terme diaconat), les diacres permanents sont pour la plupart, mariés et exercent une profession. Ils ont, dans l’organisation pastorale de l’Eglise diocésaine, une mission particulière confiée par l’évêque.

■ Ecclésial 30/08/2116

Qui concerne l’Église, entendu principalement comme communauté dans la foi, animée par l’Esprit Saint.

■ Ministère 17/03/2017

Les prêtres sont parfois désignés comme « ministres du culte ».

Avant d’être un mot religieux, « ministère » est d’abord un terme profane, qui signifie « service » : le Ministère de l’Education Nationale est au service des enfants et des jeunes pour les instruire et les faire grandir.

Dans l’Eglise catholique, certains réservent le terme de « ministère » au « ministère ordonné » ou « ministère apostolique » : évêques, prêtres et diacres qui ont reçu le sacrement de l’Ordre.

D’autres rappellent la phrase de St Paul sur la « diversité des ministères ».

La question des « ministères laïcs » reste ouverte

■ Miséricorde 05/06/2016

du latin misereri : avoir pitié et cor : coeur
Attribut de Dieu qui explique tout son dessein de salut pour l’humanité. La bonté de Dieu est infinie car elle est un des aspects de sa miséricorde (Ps 86,5). On nomme ainsi l’attitude profonde de l’être caractérisée par la disposition d’amour au pardon. La sensibilité à la misère et à la souffrance d’autrui et à une bienveillance fondamentale vis à vis du prochain.
En l’année jubilaire 2000, le Pape Jean Paul II a décrété que le deuxième dimanche après Pâques serait désormais celui de la miséricorde divine

Pâques 06/03/2018

Son nom hébreu "Pesah", évoque le passage
La première référence est celle du passage de la mer rouge par les hébreux lors de la libération d’Egypte. Depuis la Résurrection du Christ, c’est la célébration du passage avec lui de la mort à la vie. Si l’évènement de la libération d’Egypte est lié au sacrifice de l’agneau pascal, par sa mort et sa résurrection Jésus, "nouvel agneau", devient le principe d’une création nouvelle et réalise pleinement le dessein de Dieu.

La Pâque de Jésus est le fondement absolu de la foi chrétienne comme l’Exode celui la foi juive.

■ Pentecôte 21/05/2016

Chez les juifs : Fête de la moisson, devenue plus tard commémoration des dix commandements ; Chez les chrétiens, fête du don de l'Esprit Saint sur les apôtres sous forme de langues de feu. C'est la naissance de l'Eglise puisque ce jour là les apôtres apeurés, libérés de toute crainte, proclamèrent la Bonne Nouvelle de Jésus ressuscité. La Pentecôte n'est pas du passé, le don de l'Esprit Saint est source continue de la vie divine dans l'église et de ses membres.

■ Récollection 28/04/2016

du latin recolligere : revenir à soi
Retraite courte d’une durée d’un ou deux jours. Faire une récollection c’est prendre du temps, s’arrêter et se mettre à l’écoute de Dieu.

Résurrection 06/03/2018

Retour à la vie après la mort. Action divine puisque Dieu seul est maître de la vie. La Résurrection est le centre de la foi et de l’espérance chrétiennes depuis que le Christ est lui-même revenu à la vie au terme de la Pâque (mort et résurrection). Il est le "premier né d’entre les morts".

■ Saint 28/05/2016

"Vénérable"

Titre donné par l’Église comme première étape de la canonisation et précédant la béatification. La vie de la personne proclamée "Vénérable" est proposée en exemple aux chrétiens, mais sans être cependant l’objet d’un culte.

"Bienheureux"

Acte de l’autorité pontificale par lequel une personne défunte est mise au rang des bienheureux. (La béatification est un préliminaire à la canonisation).

"Saint"

Mettre au nombre des saints suivant les règles et avec les cérémonies prescrites par l’Église. La canonisation est prononcée par le pape.

Pour les chrétiens, tous les hommes, grâce au Christ, sont appelés à "refléter la gloire de Dieu", à "être transfigurés" en cette même image. Personne ne peut donc être un modèle de vertu de par sa propre force (en termes théologiques, on dirait que personne n’est sans péché). Par contre certains hommes et femmes ont vécu plus intensément les exigences de l’amour évangélique. Ce sont eux que l’on appelle les saints, au sens habituel du terme.

Sainteté 28/05/2016

Elle caractérise en premier la nature de Dieu et par extension l’état de vie de ceux qui par leur exemple et leur union au Christ sont des modèles pour les autres. La sainteté c’est union au Christ à laquelle tous les baptisés sont appelés. C’est la charité vécue pleinement, c’est-à-dire l’amour de Dieu par-dessus toute chose et l’amour du prochain. Elle est un caractère essentiel de ceux qui veulent être des témoins de Dieu aujourd’hui. L’appel universel à la sainteté fut rappelé par le Concile Vatican II (Lumen gentium 40). Sainteté c’est le titre de respect qu’on emploi en parlant du pape ou de hauts responsables religieux